Après les agapes un peu chargées de la fin 2017, c’était la première sortie de 2018. J’espère que vous avez été gâtés par le personnage qui rend heureux les enfants en fin d’année :

Au rendez-vous : Christine, Rémy, Sébastien, Antoine, Stéphane et Jean-Baptiste. Côté météo c’était plutôt froid mais pas pluvieux, par contre les conditions étaient très défavorable, les pluies, les vents des derniers jours ont mis la forêt dans un état particulièrement désastreux. On ne compte plus les arbres couchés, les branches cassées, la boue, l’eau, les rus qui débordent, etc. Le tour a consisté à tenter de faire du vélo, mais non seulement les éléments étaient contre nous mais la monture d’Antoine a fait des siennes. Il y a d’abord eu une crevaison sur la voie verte.

Presque a nuit, non ?

Professeur Shadoko pompe

Nous avons ensuite traversé Rochefort et la Bâte pour aller tourner dans les bois d’Angervilliers, les quelques côtes étaient vraiment délicates, l’adhérence étant proche de zéro. Ensuite les cuisses d’Antoine ont fini par avoir la peau de sa chaîne qu’il a fallu raccourcir d’un maillon, mais nous n’avions pas vu qu’un morceau d’une longueur non négligeable avait sauté par conséquent il a terminé en pignon fixe avec une chaîne très très réduite. Au passage du point, pour rejoindre les bois d’Angervilliers c’est une ligne moyenne tension qui était à moitié par terre; que nous avons tout de même franchie par le dessous. On a donc terminé par rentrer par le golf et par la route car les chasseurs étaient à l’œuvre.

Au final, un petit 25km avec 260 de dénivelé; mais les cuisses ont bien travaillé pour franchir les flaques et autres passages très boueux.