Il y avait beaucoup de monde ce matin. Il faut dire qu’après les arrivées en Juin de Fabien, Béatrice F., Laurent et Matthieu, ce mois de septembre a déjà vu arriver Vincent (la seamine dernière) et Christian (cette semaine). De quoi commencer à se perdre avec tous ces prénoms et visages.

Si je compte bien nous étions 20 au départ! Allez une petite liste!
Hélène B. (ça faisait longtemps!), Sylvain, Cécile, Christian, Jean-Michel, Béatrice F., Laurent, Vincent F., Mumu, Charlotte, Sébastien, Christine, Dany, Quentin, Félix, Vincent, Fabien, Fifi, Patrick et Jean-Baptiste.

Bon du coup entre le nombre total, les nouveaux à intégrer, les vieilles habitudes à oublier; le départ a été un poil compliqué. Mais finalement trois groupes se sont détachés :

  • le groupe des «cuisses d’acier» mené par Jean-Michel avec Quentin, Félix et Sylvain.
  • le groupe «middle class» mené par Jean-Baptiste avec 14 membres!
  • le groupe «tranquille» mené par Patrick avec Charlotte.

On ajustera tout ça la prochaine fois. Un groupe de 14 ça fait tout de même beaucoup; on verra.

Il y avait une belle brume au départ, mais elle s’est très vite dissipée et la chaleur prévue était au rendez-vous. Elle n’est pas de saison, certes, mais c’était bien agréable.

Les cuisses d’acier

Sur un bon train, le groupe est parti par la voie verte pour rejoindre Rochefort et l’ancienne départementale, puis la Bâte, la forêt d’Angervilliers, l’étang de Baleine (où les «middle class» sont aussi passés), Bajolet, les bois de Forges, la Fontaine aux Cossons et retour par le GR11. Joli tour dont une partie que nous ne faisons jamais (mais ça va changer!).

Bref, au retour ils avaient 45km/500D+ dans les pattes et le sourire (les «middle class» ont pu aperçevoir Jean-Michel et Félix sur le chemin de leur retour en leur Home Sweet Home).

Les middle class

Le début a donc été mouvementé et, il y a eu un moment ou le groupe s’est coupé en 4 morceaux. Mais «patience et longueur de temps faisant plus que force ni que rage» (enfin disons que la 4G est bien utile), le regroupement a finalement eu lieu au centre équestre du Moulin de la Forge à Longvilliers. Et hop, ensuite plus de perte (Fifi qui fermait la marche a bien veillé au grain). Tour du Golf par les champs, la Bâte et la butte des Morigons, ce fût le début. Sur la butte il y avait vraiment beaucoup de sable :

En passant sous l’autoroute une bonne surprise nous attendait : un ravito improvisé par des amis raveurs. Il y avait quelques breuvages et substances diverses disponibles, sympa! Du coup, on a pris notre dose et on a terminé le cardio à 200 avec 99km/5000D+ au compteur en environ 10mn. Non, personne n’a tenté l’exploit, les dosages n’étant pas ISO 9000, il valait mieux ne pas tenter le diable.

Nous sommes donc repartis normalement après avoir été salués par divers borborygmes (ça ça vaut 10pt pour usage de terme désuet). Comme la montée ensablée du GR11 n’avait pas suffit à Laurent, j’ai décidé de bifurquer pour grimper sur les bois d’Angervilliers par un petit coup de cul pas piqué des vers; il y a eu un peu de dégâts, tout le monde n’a pas fini sur le vélo! Nous sommes descendus dans Angervilliers pour remonter vers la sablière naturelle. Comme tout le monde semblait en forme, j’ai unanimement décidé de passer voir l’Étang de Baleine sur Bajolet. Un bel endroit bien tranquille ou vivent quelques espèces d’oiseaux protégés :

Une petite photo de groupe a aussi été improvisée :

Retour par les bois d’Angervilliers où nous avons un peu serpenté jusqu’au gros chêne et la jolie descente sur les Morigons. Une fois le golf passé, Vincent nous a laissés pour aller profiter du point de vue sur Rochefort depuis les hauteurs de la Faisanderie. Nous, nous sommes passé au bike-park pour faire quelques sauts et avons emprunté la voie verte et sa contre-allée pour rentrer :

Nous avions 30km/350D+ au compteur. Une belle sortie bien sympathique.

Et notre, maintenant classique, résumé capté par Laurent.

Les tranquilou bilou

Après avoir laissé les «middle class» à Rochefort, ils sont allés tourner et grimper dans les bois de Rochefort avec 20km/200D+ dans les pattes.