Le beau temps était là au rendez-vous de 8h30, même si les températures étaient encore justes. Philippe, Vincent, Patrick et Jean-Baptiste sont partis pour pédaler sans s’arrêter. D’abord le chemin des Carnutes (où l’on a croisé deux VTTistes perdus sur une vieille piste encombrée) puis petits tours dans le bois du Bréau pour repasser sous l’autoroute/tgv en prenant le single le long de l’autoroute. Sur le plateau de Dourdan on a pris la mare Double, la route Madame pour rejoindre le carrefour de Denisy, puis la route aux Lapins et celle du gros Chêne (magnifique en ce moment) pour descendre la pente bien costaude juste derrière en contrebas. On a tourné un peu juste au-dessus des Fontaines Bouillantes, puis remonté la route de la pie qui fait bien mal aux cuisses. Ensuite on a enchaîné les deux singles pour redescendre vers la gare de Dourdan-la-forêt.

Ensuite on a décidé de basculer vers Bouc-Étourdi en prenant derrière la maison de retraite de Dourdan. Là on a grimpé sur la haut de la Butte jusqu’au Bois Feuillu pour fondre sur Foisnard. À Bandeville, après avoir traversé les maïs de deux mètres de haut, on est encore remontés sur le sommet des Buttes de Bandeville. On a enfin pu envisager rentrer, puisque nous avions quelques petites contraintes, ici et là: la Bâte, Rochefort puis le terrain de sport de Saint-Arnoult.

Le bilan: environ 36km en 2:30 de pédalage et 560+ selon Strava.

Les maïs sont hauts…