En ce matin gris d’une journée où l’on se doit de fêter nos grands-mères, il n’y avait pas grand grand monde, mais peut-être uniquement les meilleurs! Bref, il y avait Dany, Christine, Béatrice, Jean-Michel et Jean-Baptiste (les «Jean» composés sont bien connus pour être les meilleurs parmi les meilleurs).

La foule en délire!

Comme nous ne savions pas trop comment le temps allait tourner, nous avons décidé de partir vers Sonchamp quitte à revenir ensuite. Mais finalement la mâtinée fût très agréable car il n’a pas plu et la température était largement clémente. Dans les bois nous avons été protégés du vent qui soufflait. Donc sortie de Saint-Arnoult-en-Yvelines vers Sonchamp par les moulins : Villeneuve, Mesnil, Boutareine, Moyen et Béchereau. Nous avons ensuite contourné la ville par l’Ouest en montant sur la Vallée aux Mouches (tiens j’ignorais le nom du plateau) afin de redescendre pour reprendre au Nord. Dans le bois de la Folie nous nous sommes arrêtés pour assurer le T de notre fédération, un poil de tourisme, en allant examiner les deux glacières. L’une est très abîmée et l’autre encore correctement couverte, même si l’ensemble est encore dans un état assez précaire.

Nous avons passé Pinceloup par l’Est et repris les bois du même nom pour passer devant la ferme des chênes secs et rejoindre la mare aux Loups. Là, le terrain était sérieusement gras, et notre progression n’était pas toujours des plus faciles, mais le pire était à venir. Nous sommes passés devant le parc où Paulo (qui a bien grossit) nous attendait sagement derrière les grillages.

Après le parc nous avons bifurqué sur la droite pour nous retrouver au carrefour Antoine sur la départementale le tout en passant par des coins vraiment bien bien gras.

Là c’est le Robert Joly qui nous a mené tout droit jusqu’au bois de Rochefort ou nous avons pris la sente des Mulets puis le GR pour rentrer.

Au final 31km/250D+ mais beaucoup de gras qui fait bien mal aux cuisses et qui rend le lavage bien pénible.