Il y avait bien quelques habitués au rendez-vous, même si les tamalous et autres fêtards tardifs s’étaient faits excuser. Un peu après 8h30, il y avait : Sébastien, Cécile, Stéphane, Philippe P, Dany, Jean-Baptiste, Patrice et Quentin. Mais aussi deux nouveaux tous frais tous beaux qui nus avaient déjà rendu visite au forum : Félix et Patrick G. Eh oui! Il a fallu baptiser un second Patrick, pour ne pas confondre avec «not’ bon président». Un troisième, Jacky, aurait dû venir mais sa monture n’était pas en état.

Du coup nous sommes partis ensemble en commençant sans difficultés afin de déterminer les capacités de chacun. Direction : le bois de Saint-Benoît pour filer sur l’Étang d’Or. Il faisait très beau et la chaleur n’était pas encore importante, du coup le chemin était très agréable et propice aux premières discussions.

Une fois à l’Étang-d’Or,

nous avons constitué deux groupes, d’un côté Patrick G., Dany et Jean-Baptiste pour retourner sur Saint-Arnoult et les autres pour aller tester les cuissots (sans trop charger la barque non plus).

Le groupe des 3 a fait le tour de l’étang bien calme et tranquille puis a repris par l’ancien tracé du GR pour se retrouver sur le Robert Joly où les premières douleurs de cycliste apparurent chez Patrick G. Ce fût direct jusqu’au carrefour de la Poterie et carrefour Fanny. De là, le groupe a pris par la route pour alléger les difficultés puis repris le GR pour terminer tranquillement en poussant sur la butte de Ravanne. Ouf! Pour la première sortie de Patrick G., 24km/70D+ et des cuisses en béton…

Le second groupe a pris par le grand veneur puis s’est un peu fait plaisir à droite et à gauche pour grimper un peu et tester les cuisses de Félix, lequel n’a flanché que sur l’Himalaya du Robert Joly. Bon il faut dire que la pente est impressionnante à la première vision. Sur le retour le groupe à croisé Jean-Baptiste à contre-sens qui était parti pour se faire un peu plus de cuisses. Philippe ayant été abandonné (à sa demande insistante évidemment) à son triste sort après sa crevaison et éclatement de pneu. 30km/200D+.

Pour finir certains se sont retrouvés chez Christine et Thierry qui avaient lancé les festivités post-sortie. Comme la sortie s’est terminée tôt, chacun est venu sans sa monture, bien propre et frais. Malheureusement, les hôtes avaient préparé un accueil digne des plus grandes randos (Thierry avait précédemment annoncé : je mettrais de la rubalise et il faudra monter…) et n’ont pas été crus, quel gâchis. Je vous laisse découvrir l’arrivée (magnifique) :

L’apéro s’est parfaitement déroulé car nos hôtes savent recevoir. Tout le monde s’est quitté tranquillement après avoir bien rigolé. Vous pourrez remarquer la magnifique chemise «Magnum» de Philippe. Vous remarquerez aussi la présence de notre président qui ne peut encore rouler mais visiblement peut encore boire un coup.