« Je vais lui montrer qui c’est Raoul. » disait l’autre. Y’avait pas Raoul au départ, seuls, Jean-Michel, Philippe P., Christine, Dany, Sylvain et Jean-Baptiste étaient là… Avant de partir on a papoté un peu. D’abord avec Quentin qui nous a rendu visite avec son Husky. Quentin allait déjà bien mieux, la mâchoire semble fonctionner bien mieux à nouveau. Ensuite c’est Stève qui est venu nous dire bonjour; comme on a pas trop vu Maëlys ces derniers temps, on a eu droit à son père. Maëlys passait les épreuves de français, espérons que ces résultats seront à la hauteur de ses espérances.

Nous voilà donc partis en direction de Bonnelles car Fifi voulait qu’on lui montre comment rejoindre la bout de la « véloscénie ». On a pris la voie verte tout en évitant les branches un peu partout puisque Vincent nous avait prévenu de l’existence d’une branche fourbe… On a tourné un peu dans les bois qui longent le golf, ce n’est pas notre habitude mais nous avions l’humeur à improviser. Une fois passé la Bâte on a pris le GR pour rejoindre le moulin Coleau qui était loué en cette saison. Sur Bonnelles on a pris la butte de la Justice pour rejoindre la voie verte récemment aménagée à cet endroit. C’est une portion de la fameuse « véloscénie » qui a été inaugurée l’an dernier (si mes souvenirs sont bons). On l’a suivie jusqu’à la sortie de Limours vers Chaumusson.

Là on en est sortis et on a serpenté dans les bois de Limours que seuls Jean-Michel et Sylvain connaissaient. Cela faisait bien longtemps qu’on projetait d’y aller, l’occasion a fait les larrons. Le coin est très sympa et bien sportif, ça monte, ça descend, ça tournicote en tous sens, bref c’est bien amusant et assez piquant pour les guiboles. Notons que Jean-Michel ne s’est alors pas privé de nous montrer comment ne pas tomber (à deux reprises), nous avons bien retenu la leçon, c’était très clair et démonstratif.

Ensuite Jean-Michel a encore mené la danse, en essayant de nous perdre sur Forges-les-Bains, son ancienne aire de jeu et le coin avec :

L’entrée de Forges-les-Bains, vers Coutumace

Petits tours dans les bois, petits détours dans des zones mal famées de Forges (ça craint à mort tous ces gens tranquilles partout). On a fait une petite pause souvenir devant le très joli château de Forges-les-Bains :

Toujours en suivant le GR, nous avons rejoint Bajolet puis l’Étang Baleine :

À l’Étang Baleine, Fifi a sorti le grand jeu. Nous ne le savions pas si cultivé, il nous a fait part de sa théorie sur le nom de l’Étang, la présence de la mer en des temps reculés, une baleine perdue ici alors que la mer se retirait, etc. Vraiment impressionnant! C’est toujours chouette d’avoir quelqu’un de cultivé avec soi. Sa seconde théorie, tout aussi intéressante, fait intervenir un tsunami géant qui aurait donc poussé le fameux mammifère dans l’étang. Maintenant, note cœur balance d’une théorie à l’autre… Comment choisir ?

Bref, après cet intermède touristico-mystico-déliro-cultivo-touteno on a repris par la forêt d’Angervilliers, la Bâte, Rochefort-en-Yvelines et le stade municipal de Saint-Arnoult-en-Yvelines. Christine a alors eu la bonne idée de crever à 1km de chez elle; plutôt que de réparer Jean-Michel a joué de la pompe afin qu’elle puisse tenter de rentrer sur sa monture sans réparer. Finalement, elle a poussé sur les 500 dernières mètres, la crevaison étant sans doute plus importante que nous l’avions imaginé.

Au final on bon petit tour mené à train d’enfer : 45km/550D+. Il faisait chaud en fin de tour, mais c’était encore supportable quoiqu’en roulant sur le bitume nous songions au triste sort des légumes sur la plancha (ahhhh le cri de la carotte, le hurlement du poivron, le gémissement de l’aubergine)…

Et puis notre désormais « classique » petit souvenir vidéo :

Les vacances s’annonçant pour nombre d’entre nous, les épisodes reprendront sans doute plus régulièrement à la fin Août. D’ici là, que chacun passe de bonnes vacances et que ceux qui souhaitent pédaler n’hésitent pas à envoyer un mail…

Estivalement vôtre, DjiBee.