Après quelques ripailles à l’occasion des fêtes, certains survivants des bombances étaient présents en ce dimanche matin (et avec leur vélo!) : Patrice T., Philippe D.O., Sébastien, Patrice S., Patrick, Christine, Mumu, Sylvain, Jean-Michel, Martine, Fifi, Dany et Jean-Baptiste.

Bon, l’ambiance était plutôt à la reprise heureuse que propice à des performances sportives éclatantes, car il faut bien l’avouer les entraînements de fin d’année de certains dont nous tairons le nom étaient plus proches d’une préparation à la fête de la Bière ou du concours international de gloutonnerie que d’un ultra-trail XC.

Après quelques blagounettes et rigolades de rigueur le départ s’est fait en montant par le vieux chemin de Saint-Arnoult pour redescendre sur la route de St-Arnoult à Clairefontaine à hauteur du parking aménagé.

Y’a du monde sur la corde à linge…

On a traversé a départementale pour prendre le petit single dans les bois de la Voisine jusqu’au chêne du pendu.

Oh! Mais qui c’est ?

Une fois dans les bois de Rochefort, nous avons longé la D27 par le single dans les fougères (bien mal en point en cette saison) afin de monter sur les voies blanches. Là, nous avons commencé notre petit périple consistant à traverser les bois de Rochefort par un maximum de monotraces. Une bonne partie de la reconnaissance ayant été faite par trois braves le vendredi matin. En redescendant sur la route Royale, nous avons laissé Philippe D.O. qui n’était pas en très bon état) se faire raccompagner par Dany (qui avait des trucs à faire mieux que de pédaler avec nous bien évidemment! Pffff). On a donc continué par serpenter ici et là, tout en bricolant à l’occasion la transmission de Christine qui visiblement demande à nouveau quelques bons réglages). La monotrace nous a emmené jusqu’au carrefour de la Poterie (le dernier qui y a vu un pot ne doit pas être bien frais) ou nous avons repris pour serpenter encore un peu vers la butte de Beauregard (mal nommé car le regard de certains était encore un poil vitreux).

Foot. Downtown Clairefontaine. Les étangs. La maison de retraite. Puis remontée sur les bois de Pinceloup où le légendaire «King of Mountain Bike» nous attendait.

The «green lizard», unfamous «King of MTB»
Bronze sculpture, XIV, unknown

Là, nous avons repris vers le château de Pinceloup où nous nous sommes encore coupé en deux : Patrick et Mumu pour tirer droit ves leur domicile et le reste de la troupe vers Sonchamp, les Bordes, le Moulin de Béchereau, le Moulin Moyen, etc. De nombreuses coupes ont été faites dans les propriétés privées et sur le Moulin de Villeneuve nous avons pu observer à découvert les magnifiques propriétés situées le long de la Rémarde dont la demeure XIX° du Moulin du Mesnil.

À partir de là, les troupes se sont éparpillées au gré des croisements divers…

Au final pour la première équipée : 20km/160D+, la seconde 28km/270D+ et la dernière 30km/370D+.

Pour les curieux et les amoureux de monotrace du coin, voici celle de ce matin :

Distance totale: 30952 m
Altitude maximum: 169 m
Altitude minimum: 100 m
Denivelé total positif : 399 m
Denivelé total négatif: -405 m
Durée totale: 03:53:57
Télécharger