Départ à 19 en ce matin brumeux : Lionel, Sylvain, Cécile, Béatrice, Jean-Michel, Tanguy, Stéphane, Hélène, Sébastien, Christine, Dany, Quentin, Maëlys, Philippe P., Patrice S., Patrice T., Ludovic, Antoine et Jean-Baptiste. Deux faits notables : Antoine qui faisait un petit tour par ici, et le démarrage de Tanguy.
Peut-être connaissez-vous la rubrique «ma trombine est partout» du célèbre journal-palmipède ? Alors je vous laisse retrouver dans les photos du départ de qui il s’agit…

Deux groupes constitués sont partis : d’un côté Lionel, Sylvain, Jean-Michel, Tanguy (pour tester), Stéphane, Sébastien, Philippe P. et Ludovic et le reste de l’autre.

Le groupe 3 a roulé 45 et 500D+ du côté de Dourdan. Tanguy aurait tiré la langue sur la fin, mais mon petit doigt me dit qu’il réintégrera rapidement le même groupe!

 

Le groupe 1 et 2 fusionnés, car il y avait du monde pour ne pas rouler trop au moins au départ, sont partis ensemble en se promettant de se quitter plus tard si nécessaire. Nous sommes partis vers le Saint-Benoît afin de monter sur le plateau de Rambouillet et pédaler sans difficultés avec Cécile. Le sol n’étant encore que très peu mouillé, les conditions étaient vraiement bonnes, même s’il faisait froid et brumeux au départ. Passé le parc animalier nous avons tourné dans les chemins.

Le soleil s’est alors levé assez timidement mais suffisamment pour éclairer les sous-bois. Sur le Robert Joly, nous avons fait une pause K. (dépôt de marque en cours alors je n’utiliserais plus le nom complet), les pauses précédentes n’étaient là que pour la vidange… Jusqu’au centre national de Clairefontaine tout s’est déroulé comme sur des roulettes. Nous nous sommes alors coupés en deux pour redescendre du plateau de Rambouillet sur celui de Moutiers. Cécile, Patrice T. et Jean-Baptiste d’un côté pour descendre vers le Poteau Sainte-Scariberge tandis que les autres prirent le Robert Joly afin de faire la descente. Cécile s’est fait un peu peur mais a surtout fait peur à un promeneur par ses cris! Uns fois tous rejoints au poteau de la Poterie nous sommes rentrés par le GR1 où nous avons aperçu deux champignons, à peu près les seuls de la sortie (les pauvres cueilleurs étaient tous bredouilles).


Au final 25km et 150D+.