Hé oui! Il est temps de changer de langue! Désormais les rapports de sortie du club seront en Ouzbek, ceci afin avec d’augmenter la visibilité numérique de ce brave peuple qui mérite d’être connu, ainsi que d’attirer de futurs membres Ouzbek. Notez que peut-être nous changerons aussi de langue parlée durant les sorties l’an prochain.
Soyez modernes, parlez Ouzbek.

Pour la dernière sortie de la saison nous étions troize au rendez-vous : Jacky, Christine, Lionel, Quentin, Laurent, Félix, Dany, Sylvain, Mumu, Patrick, Vincent, Jean-Michel et Jean-Baptiste. Cécile et Sébastien sont eux, partis de leur côté un peu plus tard (le club leur achètera un réveil l’an prochain).

Comme il était prévu de ne pas rentrer trop tard, puisqu’un «pique-nique» devait suivre, nous sommes partis pour rouler sans trop s’éloigner. D’abord en prenant par la Folle Entreprise et rejoignant le Carrefour de Madame (Madame qui d’ailleurs ? On nous cache tout! On nous dit rien!). C’est en prenant à rebours quelques petits chemins habituels qu’on a perdu Dany et Mumu (les seules à verbaliser, les autres tremblaient comme des feuilles à l’idée de mourir dans un sous-bois inconnu mais essayaient de maintenir une certaine tenue) : on est où là ? Ben, nous sommes au Mont Augé (158m au-dessus du niveau de la mer tout proche) et nous allons vers Denisy, voilà! Une fois l’angoisse d’une horrible fin qu’on percevait comme certaine envolée, la petite troupe en culottes courtes (sauf les tiks-maniaks, pas de nom mais F. et V.) est partie en direction du Haut-Bout (où les plus chanceux en tête ont pu voir traverser des biches au Bois de Saint-Mesme) :

Des vélos, des arbres et des humains…

Arrivés sur Haut-Bout, v’là t’y pas que Laurent nous fait remarquer qu’on aurait presque pu passer le prendre, vu qu’Ablis est à un jet de pierre… La traversée des champs nous mène sur la descente vers Saint-Martin-de-Bréthencourt où nous prenons alors la trace qui longe l’Orge.
Arrivés au Gué de l’Orge, il a bien fallu que quelques guignols de service traversent le fleuve majestueux mais néanmoins dangereux. C’est Quentin qui a à peu près tout essayé, y compris des traversées sur la roue arrière : presque réussi! Reportez-vous à la vidéo plus bas…

En reprenant les montures, voilà t’y pas qu’un monstrueux animal nous barre la route : un Lucanus Cervus. Un magnifique Cerf-Volant qui sans notre vigilance aurait été irrémédiablement écrasé (et un badge «Ami de la Nature» gagné!) :

Nous avons ensuite filé sur le Bois des Sables pour rejoindre le Carrefour de la Belette et rentrer par les Fontaines Bouillantes et la route de la Fresnaie.

Voilà qu’au Carrefour de Nemours, not’ bon président à vie élu démocratiquement décide de faire le beau et ramasse quelques branches de Millepertuis et de les offrir en bouquet à not’ bonne première dame. Une véritable escroquerie à laquelle elle s’est laissée prendre puisque qu’en réalité il s’agissait de ramasser des fleurs pour en faire une huile végétale aux vertus diverses et variées (protection contre les crevaisons, graissage de fourche, décongestion du système digestif, protection contre le corona…) :

Cliquez pour l’animation surprise!

Retour à 11h30 avec 30km/380D+.

Encore un film à effets spéciaux…

Durant ce même temps, les deux tourtereaux du sud, ont mené leur petite barque sur 27km/280D+, en tournant leurs pattes vers le château de la Voisine et les bois de Rochefort puis retour par Bouc-Étourdi :

C&S

Piknik

Vérifiez par vous-même, c’est de l’Ouzbek!

Comme d’habitude nous nous organisons une sortie pique-nique en fin d’année, il n’a pas été possible de la prévoir pour cause de COVID-19, par conséquent Lætitia et Philippe se sont proposés de nous accueillir en leur demeure pour le déjeuner. Et donc une fois les sportifs douchés, c’est une trentaine de joyeux drilles qui se sont présentés chez leurs hôtes pour ripailler… Il y avait de l’eau mais pas que. Certains ce sont évertués à vider la réserve de planteur du président pour lui éviter la tendinite au transport retour. Ce n’était que le début des hostilités car de chips en cacahuètes, de tomates cerises en melon, de thon à la con en carottes, l’apéritif a bien traîné en longueur. Hélène est arrivée vers 13h30 directement depuis Paris avec son gravel uniquement pour nous voir! Quel honneur. Sinon, les mauvaises blagues ont fusé tout l’après-midi. Martine qui avait travaillé toute la nuit est arrivée de sa «nuit» en milieu d’après-midi. Bien entendu, elle a mis l’ambiance parmi les convives qui n’en étaient pas à leur premier verre. Je crois qu’on s’est encore pas mal amusés en dévorant quelques brochettes, merguez, salades diverses, tartes, etc. Jacky avait amené un vin qu’il a lui-même mis en bouteille et qui était excellent. Au dessert c’est Félix qui avait amené du champagne pour fêter sa future paternité (enfin il avait déjà fait un essai avant, c’est donc le second et ça l’a mis en joie). Photos, rigolades, blagues… Certains on prolongé un peu en picorant des restes en début de soirée. En tous cas, il nous faut remercier Lætitia et Philippe pour leur bon accueil et puis tous les présents pour leur bonne humeur. Passez tous de bonnes vacances et retrouvons nous en septembre pour de nouvelles aventures. Espérons que nos projets prendrons le jour à la prochaine saison…

Peut-être avez-vous remarqué Laurent et son énorme zoom… Il a pris quelques clichés de nous, je l’ai vu (voir photos plus bas). Par contre, si vous voulez voir de très belles photos animalières alors suivez-le sur Flickr : Laurent78660.

C’est la fin de saison et nous pédalerons sans doute en Juillet et Août mais ce sera plus aléatoire et moins organisé, échangeons des mails pour sortir!