La seconde session de formation orientée mécanique a accueilli 7 personnes : Lionel, Lætitia, Christine, Philippe P., ePatrice, Dany et Jean-Baptiste.

Il a fallu d’abord courir un peu après les clés de la salle mais finalement on nous a ouvert la porte et nous avons pu nous installer (2 pieds et vélos dessus) :

La séance était particulièrement orientée «transmission» et quelques-uns sont donc venus avec leur bécane. Nous avons commencé par le vélo de Christine, lequel avait déjà été l’objet d’un changement complet de la transmission et de la câblerie. Mais Christine avait constaté quelques difficultés à passer les vitesses à l’arrière (mauvais passages et commande bien dure).

Avant de tenter une réparation, on a fait un petit rappel sur le fonctionnement de base de la transmission : alignement de la chaîne (dérailleur, pignons, plateaux), le rôle de la commande, le fonctionnement du dérailleur (en particulier un rappel sur l’existence de butées) et la câblerie.

En ce qui concernait donc le vélo de Christine, le câble semblait la cause de ses problèmes (il était légèrement abîmé en sa partie inférieure), on a donc opéré à son changement : découpe, dégainage, sortie de poignée, quelques rappels sur les différents câbles et gaines, montage du câble neuf dans la commande, passage dans les gaines, alignement sur grand plateau/petit pignon/commande en position basse/butée basse en contact, serrage du câble et le constant immédiat que tout fonctionnement parfaitement. Pour terminer on a monté et descendu les vitesses en en profitant pour faire un réglage de butée haute sur le dérailleur arrière. Et voilà! Il ne manque plus qu’à tester en conditions réelles! Au passage, Philippe en a profité pour parfaire le nettoyage du vélo en lustrant ci et là quelques parties. Il s’est toutefois refusé à lustrer les chaussures de Jean-Baptiste qui saura s’en souvenir!

Ensuite Lætitia s’est collée à l’entretien de la transmission sur son propre vélo en faisant la même opération sur son dérailleur arrière (les vitesses montaient mais descendaient mal) :

Je mets des gants pour ne pas me salir
Je suis très appliquée
Photo bombing de ePatrice devant la monture de Lætitia!

Malgré le nécessaire changement de câble, les vitesses descendaient encore mal par endroits. Il a fallu dégraisser sévèrement le dérailleur, ce qui a nettement amélioré le fonctionnement mais il restait encore un petit point de blocage : c’était une saleté sur les pignons. Cette réparation a toutefois, fait apparaître une fatigue sur un certain nombre d’éléments, y compris un léger voilage sur la roue arrière (les chutes?).

Pour terminer, ceux qui n’avaient pas mangé se sont payés une petite pizza réparatrice car un bon entretien de la machine doit impérativement être suivi un bon entretien du corps (sport oblige) :

En même temps, Philippe a changé la transmission sur son vieux vélo? seul le dérailleur avant a posé problème puisqu’apparemment du modèle pas totalement adapté. Ce qui a illustré le soin qui doit être porté à trouver la bonne pièce.

On teste la transmission de Fifi

La séance s’est terminée vers 22h30 par un petit coup à boire afin de fêter le vieillissement de l’un des membres présents. Encore une fois, ce fût une séance bien agréable; le temps est passé assez vite et toujours dans la bonne humeur.