Le sac à dos en VTT est indispensable. Mais quoi mettre à l’intérieur ?

Hydratation

  • Une réserve d’eau (attention au volume).

Nutrition

  • Faites votre choix : pâtes de fruits, sucre, barres de céréales, compotes, etc.

Pendant l’effort il faut « re-sucrer » son organisme pour éviter l’hypoglycémie.

Un téléphone portable (recommandé)

  • En cas d’accident ou de gros problème technique, c’est utile.

Deux chambres à air (recommandé)

  • Pour ne pas rester sur le bord du chemin. Vérifiez la taille de vos roues (26, 27, 29, 27.5 pouces).

Une pompe

  • Pour gonfler les chambres à air.

Un Multi-outils (recommandé)

  • Idéal pour les réglages de dernière minute.

Un morceau de plastique souple ou un bout de chambre à air, un rouleau de papier toilette vide (carton)

  • Afin de le mettre à l’intérieur d’un pneu déchiré pour rentrer.

Un dérive chaîne

  • Utile en cas de problème de chaîne, dérailleur…

Une ou deux attaches rapides adaptées à la cassette montée sur votre bike (9V, 10V, 11V, etc….)

  • Pour remplacer, réparer un maillon de chaîne cassé.

Une patte de dérailleur

  • En cas de casse de la patte de dérailleur (cela arrive souvent).

Un kit de réparation composé de démonte-pneus, de rustines, de colle pour rustine et d’un morceau de papier de verre.

Cordelette solide, chatterton

Option

Petite trousse à pharmacie (recommandé)

  • Pour soigner une blessure, ôter une épine, mettre en écharpe un bras, etc…

Une couverture de survie (recommandé)

  • Pour prévenir du froid.

Orientation

  • Carte IGN de la région.
  • Boussole (savoir s’en servir).
  • Un sifflet. (recommandé)

Dans tous les cas, vous devez avoir des notions minimales d’orientation et savoir vous servir de votre matériel.

 

 Comptez sur votre matériel et pas sur celui du petit copain, tous les VTT ne se ressemblent pas.