Après les galettes de l’assemblée générale, il fallait bien éliminer les calories accumulées.

Présents : Jean-Baptiste, Maëlys, Philippe D.O., Philippe P., Hélène K., Stéphane, Sébastien, Patrick, Lionel, Rémy, Jean-Michel et Patrice.

Il faisait bien froid au départ, le thermomètre était négatif mais le soleil bien présent bien qu’il était timide car caché par le brouillard. Deux groupes se sont constitués : J.-B., M., P.D.O, P.P et H.K d’un côté les autres de l’autre!

Faisant partie du groupe des 5, je relate donc les aventures de celui-ci. Jean-Baptiste ayant oublié de changer ses plaquettes est donc arrivé avec des plaquettes lisses, le groupe s’est donc dirigé vers son domicile afin d’effectuer le changement mécanique impératif. Durant ce passage aux stands, Patrice est revenu vers nous, pris de crampes il a préféré rester modeste pour la matinée. Nous sommes donc partis en montant vers le plateau derrière le chateau d’eau,

puis le petit single pour monter derrière l’autoroute sur la forêt de Dourdan. Hélène K. bien en forme a tout monté. Au carrefour du Rendez-Vous on a pris la Route du Nord qui était par endroit assez boueuse. C’est là qu’Hélène a chuté à deux reprises et qu’elle en a eu le souffle coupé. Nous avons donc fait une bonne pause afin qu’elle reprenne ses esprits. Nous avons donc pris le chemin aux Vaches mais Hélène n’avait pas vraiment repris son souffle,

on a donc décidé de la raccompagner par la route : Bouc-Étourdi, le Plessis-Mornay, passage sur l’autoroute, puis direction Reculet. Là nous nous apercevons que Philipe P. manque l’appel. Philippe D.O. et Patrice partent en arrière pour le rejoindre. Les autres ont continué alors doucement pour rentrer sur Saint-Arnoult. Un coup de fil me préviens que Philippe a crevé (finalement il aurait aussi abîmé sa jante!). Les deux Philippe et Patrice sont rentrés directement. De notre côté nous avons pris le petit Plessis, Saint-Arnoult les meurgers. Hélène a tout de même monté la côte des meurgers et nous l’avons laissée devant son portail (15km 120D+). On a eu pas mal froid dans cette première partie mais ensuite le soleil était suffisament haut pour nous réchauffer un peu. Avec Maëlys nous avons décidé de poursuivre afin de chauffer les cuisses, direction la Chaudière, le carrefour de Saint-Benoît, la mare Trémiaire, Louareux, jusqu’à la fosse aux Loups par les chemins. C’était très boueux et pour le coup les cuisses étaient bien chaudes! On a fait la descente dans le bois de Pinceloup pour rejoindre les étangs de Clairefontaine. Le retour a été très classique : Moulin de Vilgris, les bois jusqu’à Saint-Arnoult. La traversée de la pinède était très belle, le soleil pointait dans le brouillard et déployait des rayons à travers les branchages jusqu’au sol.

Pour finir on a roulé (en tout) 30km et 300D+.

 

Le second groupe aussi à innové lui aussi. Il est parti par la voie verte, Rochefort, Moutiers, Bullion, Longchêne, Bonnelles, puis retour. Mais selon mes informations, Patrick a dû s’arrêter pour insérer une chambre dans son Tubeless qui faisait des siennes (un dépôt de brevet est en cours pour cette innovation technologique).

Le groupe s’est aussi scindé en deux s’étant perdus de vue sur le retour. À un poil près ils ont tous parcouru 35km 400D+.