5h du mat’ on avait des frissons…

Le réveil a sonné trop tôt ce matin pour cause de changement d’heure. Mais le beau temps a dû motiver du monde car nous étions 11 à 7h30 8h30 (UTC+2), à moins que ce ne soit la perspective d’un dosage précis d’activité physique et de poilade franche (recette secrète disponible uniquement sur abonnement annuel)…

Le temps aussi était un poil décalé, il faisait très très beau comme depuis quelques jours, mais la température était vraiment très basse au départ où l’on pouvait trouver : ePatrice, Patrice, Sébastien, Vincent, Patrick, Mumu, Dany, Sylvain, Lionel, Jean-Michel et Jean-Baptiste.

Nous sommes partis par Sonchamp que nous avons contourné. Durant le petit trajet pour atteindre le village, les doigts nous piquaient pas mal. Mais, déjà sur la ville le soleil commençait à faire son œuvre et nous n’entendions plus personne se plaindre.

La vallée aux mouches (ne sont pas sur la photo)

Nous avons repris par les champs pour passer Loireux et Clairefontaine.

descente des Buttes Rondes

Là, nous avons choisi de reprendre vers le GR1, histoire de permettre à Mumu de rentrer si nécessaire. Arrivés dans les bois de Rochefort, c’est effectivement de qu’elle a fait. Dany, prise par le même virus et dont la quantité de sommeil était en déficit, a fait de même. Leur tour a fait environ 22km/200D+.

Le reste du groupe a décidé de continuer sans trop s’éloigner afin que Vincent puisse rentrer à l’heure prévue 10h30 11h30 (UTC+2). Nous avons donc tourné un peu vers la FFF pour reprendre les bois de Rochefort à hauteur de Moutiers.

sur le Grand Veneur (Clairefontaine)
sur le Grand Veneur (Clairefontaine)

Là, il y avait un ravito pour un trail à cheval, mais personne ne nous a laissé goûter ni à l’eau ni aux graines (convivialité à revoir chez les équidés). Nous avons tourné dans les bois afin d’augmenter un peu le dénivelé et Vincent à commencé à tirer la langue puisque c’était une reprise franche après ses problèmes tendineux de l’hiver.

Bois de Rochefort, vers Berg-op-Zoom
la tortue Ninja «Sébastiano» vers Berg-op-Zoom

Une fois à Rochefort, nous nous sommes encore coupés en deux : ePatrice, Patrice, Vincent, Sébastien et Patrick sont rentrés pour faire sans doute environ 33km/300d+.

Bien entendu votre serviteur se doutait bien qu’il allait souffrir en restant avec «la triplette infernale» et ce fût le cas à traîner derrière jusqu’à la fin (malgré cela la «traination» ou le «trainage» était relatif puisque Strava indique quelques meilleurs temps me concernant sur certaines portions!). Nous voilà donc à reprendre par la Bâte, Morsang et Bouc-Étourdi. Là nous avons choisi de reprendre par les champs vers le château d’eau de Dourdan au lieu de rentrer par l’habituel chemin aux vaches. Nous y avons croisé le frère de Martine qui s’était lancé sur un pique-nique à vélo avec des amis.

Pour finir «les 6 jambes en folie» ont pris par la maison forestière pour remonter sur la butte blanche; moi, cuit comme un poulet dans le four (je ne faisait d’ailleurs plus que penser à manger) avait alors pris directement les Buttes Blanches sans descendre.

Au final c’est 47km/500d+ que nous avons fait, en 3 heures de pédalage!

Le film (en sélection à Avoriaz dans la catégorie «court-métrage») nous montre évoluant dans les bois. Les girlz dans les bois du Mesnil et dans les pins sur Clairefontaine et les boyz au sommet de la Butte Blanche sur Dourdan :