Le rendez-vous était à 6h30 pour Lionel, Patrick, Sébastien et Jean-Baptiste. Bien entendu le pauvre Lionel ne pouvait pas porter son sac, c’est la pauvre Martine qui s’y est donc collée. Nous avons tous cru, un instant qu’elle nous ferait l’assistance, mais durant la rando nous ne l’avons jamais vu nous filer un quelconque coup de main; il n’y en a que pour Lionel donc!

Bon, c’est Sébastien qui avait décidé de nous véhiculer alors nous nous sommes laissés faire :

Il nous a fallu environ une heure pour atteindre Châteaudun. Bien entendu le merveilleux GPS de Sébastien nous a proposé de traverser les champs juste avant d’arrivée; nous lui avons désobéi pour prendre la route. Bien nous en a pris. Nous avons déchargé notre petit matériel :

La randonnée n’était pas très intéressante car nous sommes tellement habitués à ne rouler que dans les bois que traverser les champs et faire de longues transitions sur route ne nous a pas paru particulièrement enchanté. Il y avait bien ici et là quelques côtes bien piquantes et des portions boueuses pour faire mal aux pattes.

Mais nous sommes restés un peu sur notre faim, même s’il y avait deux ravitos (plutôt bien fournis avec quelques petites choses bien appétissantes, comme un délicieux pâté de canard!) :

Bogoss au ravito 1

Nous avons laissé filer Lionel après le ravito 1, Patrick montrait quelques signes de faiblesses diverses. Nous avons traversé quelques très jolis endroits, le long de la Yerre et du Loir :

DjiB’ en mode touriste de base qui enserre le château entre deux doigts…

Au kilomètre 35 environ, Patrick avait trop mal et est rentré par la route. Il n’a pas gagné grand grand chose en distance, mais peut-être un peu en difficultés. Nous avions déjà fait l’essentiel du dénivelé. Au ravito 2, Sébastien et moi-même avons encore pris quelques trucs avec du canard. Il y avait bien du pinard, mais les jambes étaient un peu trop dures, nous avons craint ne pas pouvoir finir…

Lionel est arrivé avec environ 15mn d’avance et Patrick à peine 2/3 minutes. Le temps de laver les vélos et nous voilà repartis à philosopher dans la voiture.

Finalement, le bilan sportif était pas mal car nous avons fait 51km/620D+ en un peu plus de 3 heures de pédalage, donc une bonne moyenne malgré les boues collantes, etc! Mais aidés il est vrai par quelques portions bien roulantes.

Bon, au moment de remballer, l’absence de Martine-assistante-officielle-depuis-ce-matin a été remarquée, nous avons dû nous occuper de tout nous même :

Point de Martine à l’arrivée, nous avons dû laver les vélos nous-même
Idem pour le rangement des vélos…

L’autre sortie

À 8h30 ce sont Martine, Dany, Béatrice et (le pauvre) Jean-Michel qui se sont retrouvés. Mon petit doigt ne m’a pas donné beaucoup de détails, mais il était (le petit doigt) fier d’avoir poussé jusqu’à Limours par Villevert! Le tour était d’environ 42km, et le petit doigt n’a pas donné le dénivelé non plus décidément ce club part en sucette). On me dit qu’un selfie a été pris mais je n’en ai jamais vu la couleur! Pffff…