Malgré les annonces météo défavorables le rendez-vous a fait son petit plein : Christine, Philippe P., Philippe D.O., Patrick, Ludovic, Rémy, Patrice, Dany, Lætitia, Hélène K., Martine, Lionel, Quentin et Jean-Baptiste (sauf omission).

Pinceloup où le loup pourrait facilement en pincer pour les belles…

Le groupe 1 a pris le PR de Gallardon pour remonter la Rémarde, sortir sur Sonchamp, son étang et remonter sur le château de Pinceloup où le groupe a posé pour la postérité.
La suite de leurs aventures a consisté une fois passé Loireux par l’Allée Verte, à tourner tant et plus dans les bois autour de Clairefontaine, Bois des Plants, Moulin de Vilgris, chemin du Mesnil, Abbaye, etc. La trace GPS est assez cocasse, mais au final le groupe a parcouru 28km pour 230D+. Belle performance après 4 semaines pour les débutants. Je crois que tout le monde est rentré détrempé aussi (enfin l’une d’une groupe n’était pas très sèche en franchissant la porte de son domicile!).

Le rapport de Lætitia: Gros gros travail de cartographie ce matin pour le groupe 1 (Martine, Dany, Hélène, Christine, Philippe Pdo et Laetitia) mené par Martine. L’adage sur les femmes, la gauche et la droite et la lecture des cartes ne s’est jamais autant appliqué qu’aujourd’hui. Mais le maître du GPS, Pdo, a été d’une grande aide. À partir du 10ème km, Le déluge s’est peu à peu installé. On a tourné, retourné sur nos traces. Mais comme tous les chemins mènent à St Arnoult… Une bonne ambiance, 1 crevaison et 3 déraillements plus tard, Hélène a établi son record de distance.

Le groupe 2 a rejoint Ponthévrard en longeant l’autoroute par le single qui serpente dans les bois, puis a basculé sous l’autoroute et le TGV en allant vers Denisy afin de contourner le péage et pour remonter derrière pour rejoindre le carrefour de Denisy. Au croisement de la route du Cordon et de celle aux lapins on a pris la route du midi jusqu’au petit Sainte-Mesme. On a traversé jusqu’à suivre la ligne SNCF  et remonter au parking en prenant la route des fabriques. Depuis là, on a pris le chemin en lisière pour nous retrouver aux étangs de Corbreuse. Patrice qui n’était pas au mieux de sa forme a alors décidé de reprendre un chemin pour rentrer tranquillement. Le reste du groupe, soit Philippe P., Jean-Baptiste, Patrick, Quentin, Rémy et Ludovic a continué jusqu’au carrefour Henriette. La suite a consisté à contourner l’Abbaye par les hauteurs jusqu’au Caribotin puis le Normont avec de bonnes montées (on en avait déjà pris quelques-unes avant dans lesquelles Rémy et Ludovic nous mettait bien la patate) mais aussi de belles descentes. Malheureusement c’est là que la météo nous a trahis et que la fine bruine intermitente s’est transformée en pluie assez soutenue. La traversée de Dourdan a parachevé notre humidification. On a donc repris vers les fontaines Bouillantes (où Patrick nous a fait un tout-droit inexpliqué dans le bas-côté) espérant trouver du répit sous les feuillages, ce n’était pas mieux. On a tourné autour de la route de Marcoussis histoire de prolonger un peu la sortie mais ça devenait un poil pénible. Alors après avoir suivi la route du Gros Chêne on a pris la route aux lapins et on a rejoint la mare Double. On a fini par aller saluer le château d’eau et rentrer place Jean Moulin. La discussion finale n’a pas durée, le froid nous saisissait trop. Au compteur  35km 500D+. La météo n’a pas motivé le photographe de service…