À l’appel sous les drapeaux il y avait : Félix, Cécile, Sébastien, Stéphane, Jean-Michel, Philippe P., Martine, Dany et Jean-Baptiste :

Le temps annoncé était de la pluie pour la fin de matinée mais la température, elle, était bien clémente. Dès les premiers tours de pédale, on l’a bien senti. Pour éviter de trop croiser et gêner la Randonnée des Châtaignes nous avons pris la direction de Denisy pour filer sur le Haut-Bout et Sainte-Mesme par les champs :

Il y avait par endroit une belle luminosité…

Le ciel était vaguement menaçant et il y avait un peu de vent de face pour traverser les champs jusqu’à Saint-Martin-de-Bréthancourt. Une fois dans les sous-bois nous avons été bien plus tranquilles. Sur Saint-Mesme le groupe s’est coupé en deux, d’un côté Martine, Cécile et Dany et de l’autre le reste (tiens on a coupé entre homme et femme).

Le groupe des féminines a pris tout droit pour rejoindre La Belette et traverser Dourdan le long de l’Orge pour filer par les Fontaines Bouillantes et repiquer sur Saint-Arnoult en tirant droit dans la forêt de Dourdan afin de rejoindre la Folle Entreprise. Au final, 35km, 400D+.

L’autre groupe a décidé de se faire quelques côtes bien piquantes, dont la première en prenant la montée qui rejoint la route de Saint-Mesmin! Aïe les cuisses faisaient bien mal une fois en haut. La suite a consisté à prendre vers l’Ouÿe en passant vers les étangs de Corbreuse et la forêt de l’Ouÿe par le PR. Une fois à l’Abbaye, une petite pause s’est imposée :

Une fois repu, le groupe a grimpé la côté infernale du Chemin de la Messe, avec mise à pied obligatoire au milieu compte-tenu de la quantité de sable fin et sec qui barrait le chemin. Une fois encore, les cuisses ont bien chauffé! Seul Jean-Michel prenait tout ça avec philosophie; il faut avouer qu’il était dopé à l’oxygène du Jura. La descente vers le fond de L’Ouÿe s’est faite à toute berzingue derrière Stéphane qui sautait comme un cabri (un effet secondaire de son été dans les Alpes sans doute); ce n’était pas facile de le suivre mais il nous a bien entraîné dans la descente! Le temps était de plus en plus menaçant et on sentait quelques gouttes tomber, ça sentait le retour… Normont, La Belette, L’Orge, les Fontaines Bouillantes, quelques petits singles et nous étions déjà sur le carrefour de Nemours, tout ça sans nous douter que l’autre groupe ne devait pas être très loin! Sur la départementale, Philippe a pris direct, Stéphane s’est arrêté pour discuter avec les jeunes qui entretenait le terrain d’évolution à côté de l’autoroute au dessus de la Butte des Garennes et le reste a grimpé jusqu’au château d’eau où nos confrères vttistes de l’USSA nous saluèrent joyeusement. Un bon petit tour de 32km, 450D+. Sur la toute fin, nous avons croisé Cécile et Dany qui revenaient de leur côté 🙂