En ce (très) chaud Dimanche de Juillet, il y avait 12 membres au rendez-vous du matin (même si certains s’étaient levés très très tard!) : Dany, Philippe P. Philipe D.O., Jean-Michel, Béatrice, Christine, Quentin, Hélène K., Hélène B., Patrice, Stéphane et Jean-Baptiste.

Compte-tenu de la chaleur à venir, puisqu’il faisait déjà dans les 22°C au départ, ainsi que de l’état physique de certains, nous avons décidé de rouler sans trop forcer. Les maillots étant arrivés (http://vtt-star.fr/goodies/) certains en étaient déjà équipés, l’armée mexicaine et son style plus qu’aléatoire devient plus uniforme et permettra de nous représenter fièrement en sortie extérieure (notons que PDO s’était affublé d’un maillot M&M’s très seyant).

Nous sommes donc partis pour rouler si possible dans les sous-bois pour profiter d’une relative fraîcheur et éviter les côtes pour ne pas faire monter la température des corps; donc direction le stade municipal puis Longvilliers et la Bâte. Là nous avons bifurqué vers Bonnelles et nous sommes arrêtés en chemin pour poser devant la chapelle :

Christine qui devait souffrir secrètement de la chaleur a alors proposé que nous terminions la mâtinée par chez elle afin d’y déguster quelques breuvages au houblon. Je crois que personne ne s’est fait prier. Nous avons alors repris vers Bullion afin de prendre le single qui serpente dans les bois. Le terrain était bien sec, mais les difficultés de pilotage sont encore là, il va falloir travailler la question! Ensuite nous avons repris par le champ de tir, la Bâte et le bout de l’ancienne route départementale vers Rochefort. À ce moment, Dany, Philippe D.O. et Hélène B. ont décidé de rentrer directement par la voie verte. Ils ont dû rouler environ 25km/200D+. Le reste de l’équipe a pris vers Moutiers mais certains un poil trop rapide ont pris une direction que les autres n’ont pas suivie. Jean-Michel, Patrice et Quentin se sont fait de petits plaisirs supplémentaires dans les sous-bois de Rocherfort et les 6 autres ont continué sur Moutiers pour terminer par le GR. Dans les sous-bois ils se sont fait dévorer par les moustiques affamés qui attendent leurs proies depuis des semaines! À moitié anémiés, ils ont faillit y rester, mais le port des maillots leur a permis de survivre (une raison de plus d’en prendre un!).

En haut de la butte Sainte-Anne alors que nous ne nous faisions aucun soucis, les 3 gaillards nous rejoignirent. Nous avons donc terminé à 9; Patrice ayant tout même trouvé l’occasion de se faire remarquer en crevant une chambre à 300m de l’arrivée. Il faisait chaud, il a donc eu droit à sa bière fraîche tout de même

Bilan 30km/250D+.