Très beau temps au petit matin pour le départ, mais froid bien piquant.
On a pu constituer trois groupes au départ :

  • Muriel, Patrick, Sophie, Maëlys, et Lætitia
  • Martine, Béatrice, Dany, Philippe D.O., Christine
  • Stéphane, Quentin, Philippe P., Jean-Michel, Lionel, Margot, Jean-Baptiste
Nan, j’ai pas froid!
Fifi brûle son Ovomaltine…

Le premier groupe est parti de son côté pour tourner autour de Saint-Arnoult. Sophie et Maëlys sont rentrées un peu plus tôt tandis que les trois derniers ont prolongé le plaisir pour finir par 25km, 280D+. Apparemment les derniers ont pu croiser une nouvelle mascotte sur la fin de leur parcours sur les Meurgers :

Nous, nous sommes trop heureux…
Hippy, la mascotte de Novembre

Le second groupe est parti en suivant Martine qui avait concocté un parcours. Sur la bâte, il nous a bien semblé avoir croisé Marc dans sa voiture, mais c’était un peu fugace… Dommage que nous n’ayons pas réussi à capté à temps, on l’aurait bien salué! Nous avons continué pour prendre par Bullion, mais à hauteur de la chapelle du Moulin Coleau le pneu arrière de Mister Yoyo a montré quelques faiblesses. Pendant qu’il œuvrait comme un Shadock, nous avons pu capturer sur le vif deux gnomes qui passaient par là :

Le vil et le preux en pleine séance de méditation

Le second groupe a décidé de nous quitter pendant que nous avons tenté de réparer la fuite lente de Lionel, ce que nous avons finalement réussi à faire après de bons pompages… Nous nous sommes ensuite rejoints vers le monastère des Orantes. À l’ancienne carrière de sable, le second groupe nous a observé descendre du haut de la carrière :

Jean-Michel…

Ensuite un petite confusion a fait explosé le troisième groupe. Une partie a tenté de suivre le groupe 2 : Lionel, Quentin et Philippe P.; tandis que l’autre partie n’ayant su deviner quel chemin avait été emprunté a choisi le mauvais (les bois!) : Longchêne par le HPR, puis les bois de Ronqueux. L’ONF a rasé toutes les constructions de descente qui avaient été installées ces dernières années. Nous avons grimpé jusqu’en haut de Ronqueux pour redescendre et reprendre les champs pour filer sur Chambernoux.

Margot sous le soleil

Alors qu’on remontait, voilà que les trois lascars perdus sur Bullion descendaient! Le troisième groupe était enfin reconstitué par l’heureux fruit du hasard. Nous avons donc repris pour regrimper vers le carrefour Sainte-Scariberge et la butte de Beauregard pour faire le single des «grenouilles» (que font-elles l’hiver ?). Nous avons rejoint la montée du Robert Joly en passant par la sente des mulets. C’est là que nous avons enfin vu le Roi des Brindilles, l’Empereur de la Branche, Fifi le bleu :

Sur son trône-souche, le mythique «full blue Smurf»

À l’arrivée, par le GR, le troisième groupe avait 33km, 480D+ (quelques bonnes montées dans les pattes). Lionel et Jean-Baptiste ont fait la sortie de l’Église et en discutant ils ont aperçu Martine et Béatrice qui faisaient la queue à la Boulangerie assaillie de clients. Après une petite discussion lors de laquelle votre serviteur a négocié l’appétissant crouton de la baguette achetée par Béatrice (Jean-Michel, je comprendrais que tu sois fâché que j’ai pu oser manger le crouton de ton pain), nous nous sommes enfin quittés.

Le second groupe a roulé 32km 320D+.

Le gars qui pédale sur Cannonball…