Il faisait un tantinet frisquet ce matin au lieu de rendez-vous où s’étaient retrouvés Christine, Philippe P., Vincent, Stéphane, Jean-Michel et Jean-Baptiste. Les habituels autres étant essentiellement éclopés, en vacances ou en vadrouille comme Lionel et Quentin qui avaient décidé d’aller se fatiguer dans les Ardennes Belges.

Compte-tenu de la météo, nous avons essayé de limiter les passages dans les zones humides, mais comme d’habitude c’est un peu la loterie… Bref, nous sommes partis par la Chaudière afin de rejoindre Loireux où nous avons parcouru quelques chemins dans le bois de Pinceloup. Il y avait encore des travaux de rénovation des aménagements des fossés et les chemins étaient pas mal abîmés, d’autant que des chevaux assez nombreux avaient labouré le terrain très humide. La progression a vraiment fait mal aux cuisses, nous l’avons bien senti en fin de sortie!

Au Four à Chaux sur Paincourt nous avons pris le single du coin du bois. La végétation y ayant poussé abondamment  nous avons été bien mouillés par les feuilles détrempées au travers desquels nous avons du nous frayer un chemin. Puis nous sommes allés jusqu’à l’Étang d’Or où nous avons fait une pause Klar :

Le géant vert s’est fait nain vert

L’étang était encore bien bien plein même si le GR était enfin praticable et que la Drouette avait retrouvé son lit. Les sous-bois étaient très jolis même si nous aurions apprécié de les voir avec un brin de soleil :

Les Jacinthes sauvages sont de sortie…

Nous avons alors filé jusqu’à l’Étang de la Tour sur Vieille-Église où nous avons repris le GR pour rentrer. Bon, Jean-Baptiste s’y est pris une petite gamelle qui lui a permis de remplir ses chaussures d’un mélange de tourbe et d’eau croupie bien odorant. Nous avons pris la direction du poteau des Enclaves pour pratiquer le single qui serpente le long du ruisseau des Enclaves jusqu’à la Celle-les-Bordes :

Nous avons traversé la Celle pour remonter sur le plateau de Rambouillet et rattraper le Robert Joly pour rentrer. Sur les bois de Rochefort ce sont Philippe et Vincent qui ont eu l’idée de se tremper les pieds dans une flaque. Là, Vincent est parti en direction de sa maison et le reste a repris le GR pour remonter la butte Ravanne jusqu’à Saint-Arnoult.

Note : Jean-Michel s’est fait dévoré par les moustiques tout le long du trajet peut-être même en roulant! Comme la radio l’annonçait avant de partir, peut-être s’agissait-il de moustiques-tigres (ou de tigres-moustiques ?!). Nous espérons qu’il ne sera pas atteint à la jambe gauche du Chikungunya, à la jambe droite de la Dengue, peut-être sur une autre partie du corps du Zika ? En tous cas :

Vous êtes un moustique ? JMD la formule sanguine qu’il vous faut!

Bilan : 35km et 300D+ mais la partie boueuse du départ valait bien quelques très bonnes montées!