Quelques voitures au rendez-vous avancé de ce matin. Lionel et Jean-Michel étaient déjà sur place pour tenter le 50km.

Après le covoiturage, arrivée au parking du Château de Breteuil:

Le groupe 30km est parti avec Rémy, Philippe, Martine, Béatrice, Vincent, Patrice et Antoine, tandis que le groupe 15km a commencé par réparer une crevaison avant même de monter sur les vélos. À peine 2 minutes plus tard, voici qu’Antoine repointe son nez avec la selle et sa tige bien bien tordue! Alors qu’il s’apprêtait à rentrer penaud à la maison, un carreleur/rénovateur/vitrier/tout-corps-d’-état sort son arsenal de sa camionnette et s’appliquer à reforger la tige à l’aide d’un marteau, puis l’échec étant cuisant utilise sa disqueuse pour découper en rondelles la partie endommagée! Mais la réparation a été utile puisqu’Antoine est reparti, certes un peu assis sur son vélo mais content! Le temps était assez agréable, pas de froid mais pas de soleil non plus, le sol était plutôt gérable même si certains passages nécessitaient d’être prudents. Une fois le café avalé et les plaques installées les deux groupes se sont quittés. Il faut noter qu’Hélène K. a tiré le gros lot puisqu’elle a roulé avec la plaque Number One:

Il a fallu attaquer la côte vers le château et Hélène a bien souffert mais n’a lâché qu’en haut, il ne lui restait vraiment pas grand chose, bel effort. Christine équipée de ses pédales automatiques a constaté que finalement c’est d’une efficacité redoutable! Philippe, lui avait bien chaud en haut, donc petit strip-tease. Nous avons profité d’une petite pause pour nous photographier devant notre siège social :

Le 15km était bien sympathique avec des «raccourcis» permettant d’éviter les difficultés habituelles de la rando, donc parcours bien agréable. Après l’arrivée sur Saint-Rémy, nous sommes remontés par un très long faux-plat pour arriver sur le plateau de Boullay-les-Troux et traverser les champs. Du haut du plateau nous avons littéralement plongé sur Choisel par une descente bien costaude. Hélène a hésité mais s’en est sortie farpaitement! À l’arrivée nous avons retrouvé Jean-Michel qui avait lâché le 50km pour boucler le 40km. Lionel a donc terminé seul. Nous avons tout d’abord décidé d’attendre le reste de la troupe mais le temps de manger les sandwichs et la température nous a saisis, les muscles commençaient à refroidir un peu trop. Avant de partir nous avons croisé Stève et ses potes puis (séparément) Raphäel (pour ceux qui connaissent). Salutations et remontée vers les voitures. L’acharnement d’Hélène lui a permis de remonter impeccablement et visiblement contente. Elle méritait bien sa plaque!

Selon mes sources, le groupe 30km s’est finalement coupé en deux, Philippe P. et Rémy ont bouclé le 40km apparemment contents d’eux et du parcours. Et Vincent, Patrice, Martine, Béatrice ont pris le temps de faire quelques photos et de boucler le 30km.

J’espère que tout le monde a réussi à monter la Madeleine!

Le petit album souvenir (crédits: J.-B. et V.):