Malgré la météo défavorable annoncée 7 fadas au rendez-vous du matin : Christine, Dany, Ludovic, Quentin, Vincent, Patrice et Jean-Baptiste.

Au départ, la pluie n’était pas très importante et pour changer un peu des parcours limités que nous sommes obligés de prendre ces derniers temps nous avons choisi de partir vers Clairefontaine. Le terrain était assez praticable en fait car le sol est encore en grande partie gelé, donc malgré la pluie il y avait assez peu de boue pour la saison et l’accroche était plutôt bonne et le sol bien dur nous a permis de rouler avec assez d’efficacité. Bon on a commencé à déchanter quand la pluie est tombée plus drue et qu’il a fallu franchir de grandes flaques gelées. Enfin, franchir est un bien grand mot car l’épaisseur de la glace était assez importante et elle était encore assez solide pour presque porter les cyclistes avec leurs machines; donc c’était plutôt brise-glace (Quentin m’a qualifié d’Ice-crusher). Deux stratégies donc : contournement et franchissement. Dans certains cas, il n’y avait que l’évitement raisonnablement possible :

À, à, à la queue-leu-leu…

Accrochée à la clôture!

Ludovic a lui tenté de marcher sur l’eau (il y est arrivé en partie mais n’a pas multiplié les pains) et Christine est restée accrochée sur la clôture (les gars étaient pour la laisser sur place et la reprendre la semaine prochaine, mais Dany a eu pitié et l’a aidée; ah la solidarité féminine).

Bon on commençait à être bien mouillés aux extrémités on a donc décidé de tourner un minimum sur les bois de Rochefort, de raccompagner Vincent puis de rentrer par l’USSA.

Je ne sais pourquoi, mais nous n’avons croisé personne ce matin, étrange…

Au final nous avons roulé 17km 210D+ et sommes rentrés à 10h30 pour préparer la popote (une fois n’est pas coutume)…

Petite pensée: pour la semi-marathonienne qui a sans doute eu droit aux mêmes conditions…