La formation ayant été reportée pour météo annoncée trop défavorable, il n’était pas évident que grand monde ne se déplace en ce dimanche matin afin de défier Zeus. Mais malgré tout quelques braves s’y sont lancé : Martine, Cécile, Sébastien, Jean-Michel, Béatrice, Félix, Sylvain, Stéphane et Jean-Baptiste.

Ne sachant pas trop non plus à quoi nous attendre, nous sommes partis sur dans le Saint-Benoît. Il y avait à la fois des feuilles bien glissantes et de la boue, le terrain était assez glissant et parfois traître, mais la température étant clémente et la pluie finalement absente nous avons tourné dans les bois :

au carrefour de Saint-Benoît

On a pris quelques bons petits chemins dans les bois de la Butte Ronde où Cécile s’est montrée, avec succès, téméraire dans quelques descentes.

l’automne

Une fois au four à Chaux sur Clairefontaine, nous avons pris la monotrace qui passe derrière la ferme du coin du bois. Malgré la boue, il était encore relativement praticable et Cécile s’y est montrée en grande forme.

nous sommes fières!

On a pris le GR pour rejoindre l’Étang d’Or et en route nous avons croisé le chemin de deux magnifiques biches. Nous les avons d’abord dérangées elle qui paissaient en bordure du chemin; elles ont été surprises et se mirent à courir en nous doublant puis en traversant le chemin à quelques mètres de nous. Magnifiques! Seul Félix, un poil trop en arrière ne les a pas vues, dommage, elles étaient très belles; mais tellement rapides…

L’Étang était magnifique, l’eau bien calme offrait un joli mirroir aux arbres qui se dorent en cette saison :

Après avoir profité un peu de la vue, nous avons continué sur le GR jusqu’à arriver sur le Grand Veneur. Là, nous avons fait une petite pause avant de nous séparer :

Cécile et Sébastien sont rentrés directement pour finir avec 30km/240D+. Le reste de la troupe ayant convaincu Béatrice et Martine et rentrer tous ensemble, tout le monde a filé à fond de train sur le GR pour rejoindre le chemin du Haut-Levé. Les sous-bois étaient très beaux, il faut dire qu’en ces endroits la forêt est très diverse le mélange de toutes ces essences prenant un sens particulier en cette saison. On a récupéré le GR plus loin pour filer droit jusqu’à la monotrace le long de la grande propriété du Bois de la Celle. Une fois sur le Grand Veneur on a filé en direction de «Bob le Magnifique» pour tenter son ascension. Cette fois Félix a réussi à le grimper, c’est donc désormais un vrai-TT-StAr! Sur les hauteurs de la butte brulée voilà que Lionel nous rejoint pour finir la parcours avec nous. Nous avons repris tous ensemble la monotrace qui descend de la butte pour revenir au carrefour de la Butte aux Cerfs et du GR et parmi les fougères géantes! Très amusant! Nous avons ensuite pris le GR pour rentrer sur Saint-Arnoult et juste à temps pour éviter la pluie qui commençait à tomber. Au final nous avons roulé 34km/300D+.

La météo était finalement bien plus clémente qu’annoncée (cela ne nous a pas permis de convaincre Sylvain d’appeler sa femme afin qu’elle nous rejoigne avec des sandwichs – comme il dit «elle n’est pas réceptive à l’humour météorologique»), il faut espérer que nous ne regretterons pas d’avoir déplacé la formation… Suite dans les prochains épisodes.