8 cinglés à moitié congelés se sont retrouvés au point de rendez-vous: Philippe P., Patrice, Hélène K., Quentin, Dany, Philippe D.O., Stéphane et Jean-Baptiste. Mon petit doigt me dit que Rémy a roulé de son côté afin d’éviter de faire de la route avec la neige/pluie et le verglas annoncés. La température était assez basse mais tout le monde s’était vraiment bien couvert, et personne ne s’est vraiment plaint (ou alors silencieusement).

Nous sommes partis par la voie verte où nous avons surpris un troupeau de cerfs; surpris puis affolés ils sont partis fissa mais certains d’entre nous ont pu les voir de très près, en particulier le magnifique mâle et ses grands bois. Ensuite nous avons dû contourner les bosses de Rochefort où il semble que des travaux soient en cours à la suite de l’incendie de la salle municipale. Dans le bourg, Philippe n’a pu s’empêcher de zyeuter le menu de l’Escu de Rohan. Preuve à l’appui :

Fifi le goinfre se prépare un dîner…

Ensuite nous avons tourné dans les bois de Rochefort, certains faisant quelques détours pour grimper un peu et Stéphane, Hélène K. et Jean-Baptiste de leur côté ont évité les grandes côtes qui brûlent les cuisses. D’autant que le terrain collait pas mal… Nous avons donc serpenté un peu.

Petit pause pour se recueillir à l’endroit même où Vincent a chuté lourdement, et photo souvenir (avec une innovation technologique qui devrait révolutionner l’Internet pour deux ou trois générations, le GIF animé) :

Philippe D.O. se prend la tête, Hélène K. n’est pas d’accord comme Patrice…

Puis avons tourné par la Sente des Mulets, le Robert Joly (mais pas la côte infernale) et le GR1.  Le froid s’est brusquement emporté et les températures étaient certainement négatives, nous avons commencé à faire des glaçons (nez, casque). Les vélos et les équipements prenaient aussi un peu de glace car une très fine et discrète pluie verglaçante tombait. Nous avons décidé de continuer un peu et plutôt que de rentrer directement par la Butte Sainte-Anne, au Carrefour du Pendu, nous avons pris à droite pour rejoindre la D132 et passer du côté du Bois de la Voisine. Hélène K. en ayant plein les pattes nous sommes rentrés par le Chemin de la Houssaye, le Carrefour de Saint-Benoît, la Chaudière et les Grands Meurgers. Là, le groupe s’est éparpillé petit à petit.

Au total un 22km avec 250m, de quoi entretenir la forme…