Puisque la semaine précédente la sortie avait été annulée et que seul Jean-Michel avait bravé la météo pour faire une truc du genre «rat en cage» qui tourne dans sa roue il a pédalé dans les bois de Rochefort pour faire environ 45km à tourner en rond, aujourd’hui il y avait du monde malgré les prévisions très défavorables. Martine, Béatrice, Jean-Michel, Sylvain, Félix, Patrick, Mumu, Lætitia, Charlotte, Christine, Dany et Jean-Baptiste étaient là au départ, certains plus couverts que d’autres (y’en a qui se crooient encore en Guadeloupe ou en été, pas de nom, pas de nom…).
Notons tout de suite le véritable courage de Charlotte et Patrick qui ont choisi un bien mauvais jour pour reprendre!

Deux groupes se sont formés, l’un pour reprendre et faire court avec Charlotte, Patrick, Mumu, Lætitia, Christine et Jean-Baptiste et l’autre pour s’entretenir les cuissots avec Jean-Michel, Béatrice, Sylvain, Dany, Félix et Martine.

Le groupe de reprise est parti pour faire le plus à plat possible, donc direction Longvilliers par le stade municipal. Et hop, à peine 2 kilomètres (à la louche) et Christine réclame une pause pour crevaison (l’excuse bidon, comme si on ne pouvait pas pédaler à plat, enfin bref). Le pneu était bien bien entaillé (à changer), il a fallu changer la chambre malgré l’absence visible de problème (!?) en espérant qu’un autre incident ne survienne pas. La pluie ne tombait pas encore de trop, mais l’arrêt prolongé nous a refroidi et il a été ensuite difficile de se réchauffer. La troupe a fait le tour du golf pour repasser vers Moutiers, alors que les gouttes qui tombaient sans relâche se faisaient plus grosses. Chacun luttait comme il pouvait contre l’humidité qui s’étaient infiltrée dans les vêtements et le moindre arrêt nous faisait greloter. Le retour s’est fait par le GR où Charlotte a lâché l’affaire d’un poil, les dernières grimpettes lui étaient encore trop dures. Christine a eu la bonne et sympathique idée de nous proposer une boisson chaude. Thierry a mis l’ambiance et il faut dire que les blagues ont fusé, sans doute le froid inspirait-il…enfin, disons l’inspiration était présente en quantité, quand au niveau… Mais nous avons bien ri. Au final nous avons parcouru 20km/250D+.

Ready for the poilade…

L’autre groupe de 6 est parti tourner sur Dourdan/Saint-Mesme où ils ont pris le temps de faire un selfie :

Là où il y a du flou, y’a un loup
(Mohandas Karamchand Gandhi
«Me, mes selfies et moi», tome 4).

Dany, Martine et Béatrice sont rentrées de leur côté, mais Martine sentant que l’aventure n’était pas au rendez-vous s’est permise de casser à nouveau sa chaîne (moi je dis qu’il est temps de réviser un ou deux trucs sur le vélo…). Mon petit doigt me dit que la réparation s’est effectuée sous la pluie et sans encombre. Elles avaient à leur compteur 25km/330D+.

Chaîne cassée ? Je te ris au nez!
(Michel Colucci, dit Coluche
«Mes poilades à vélo», tome premier)

Le dernier petit groupe a repiqué sur Saint-Arnoult où semble t-il Sylvain a lâché l’affaire pour finir avec 25km/350D+. Je ne sais si Félix était ou non avec Jean-Michel mais ce dernier à laissé une trace de 45km/580D+.