En cette journée des femmes il y en avait 2 présentes pour 7 hommes au rendez-vous dominical : Béatrice et Dany pour représenter toutes celles pour lesquelles on célèbre les luttes et les droits à gagner encore; Stéphane, Philippe P., Sébastien, Patrice, Félix, Jean-Michel et Jean-Baptiste pour la gente masculine. Le temps n’était pas vraiment terrible, le thermomètre ne descendait pas vraiment (environ 16°C) mais le vent assez soutenu était désagréable, le ciel était couvert et vaguement menaçant. Bref c’était un poil morose, sauf l’humeur qui comme d’habitude emportait tout…

Il a été (unilatéralement) décidé de partir ensemble et tranquillement ceci afin de rendre hommage au bel effort que les trois grâces avaient réalisé la veille : un joli 100km en VTT. Donc un maximum de plat pour préserver leurs cuisses et le moins de boue possible (vu que Martine n’était pas là, autant éviter la boue). C’est par le stade municipal que le départ s’est effectué, puis le moulin des Échelettes où nus avons croisé le T-Rex des bois :

Une fois Longvilliers traversée nous avons fait le tour du Golf. Dans les bois c’était un peu le carnage car de nombreux arbres sont tombés en raison des pluies intenses de ces derniers jours. Une fois dans les bois de Rochefort :

nous en avons fait le tour ensemble même si certains ont tenté la butte de la Justice pour reprendre la «descente de la mort». On entendra le rire sardonique du trésorier tout en observant le délicieux refus d’obstacle de Sébastien; il faut dire qu’en haut c’est un à-pic bien impressionnant pour les amateurs que nous sommes :

Autant Stéphane et Félix sont élégants, autant… Enfin…

Une fois arrivés sur Moutiers on a tenté de rejoindre le carrefour de la Poterie en passant par la Claye. Il y avait pas mal d’eau ici et là, et ça débordait sur les chemins un peu partout. Une fois sur le GR on a repris par le single qui serpente dans les fougères le long de la D27; en laissant Béatrice et Dany derrière nous et qui avaient envie de rouler un peu moins dur. Nous sommes donc montés au point du vue» où nous avons vu passer Béatrice et Dany bien tranquillement à leur petit rythme (enfin petit…). Elles étaient suivies par tout un tas de pervers en tous genres : cyclistes, coureurs… De notre côté nous avons pris quelques bons singles en descente du côté des Voies Blanches avant de remonter encore en haut pour rejoindre la Butte Brûlée (Sébastien : la butte avec la montée sévère ne porte pas de nom connu de mes cartes, la Butte Brûlée est celle au sommet de la route aux cerfs; tu fais bien de ne pas me faire confiance) et son chouette single qui «tourne» dans les fougères avant de revenir sur le GR et de rejoindre Saint-Arnoult par la Butte de Ravanne. La pluie commençait à tomber finement quand nous nous sommes quittés les uns et les autres. 29km/380D+.

Finalement, alors que je passais au centre-ville me voilà à croiser Béatrice et Dany qui venait aussi de rentrer… et qui avaient fait plus long que nous! 31km/330D+. En tous cas bravo à elles car elles avaient déjà leurs 100km/650D+ de la veille dans les cuisses!