11 au départ de ce matin malgré le brouillard (qui ne s’est pas levé)  et le froid perçant (température négative) : Georgine, Laetitia, Patrick, Philippe, Quentin, Laurent, Dany, Jean-Baptiste, Stéphane, Patrice et Martine. Patrick est arrivé avec deux talkies et m’en a gratifié d’un (nous avions initialement prévu de nous séparer dès le départ, ce que nous ferons probablement la prochaine fois). L’idée était de les tester afin que l’on puisse se retrouver facilement. Nous en sommes donc certains, ils fonctionnent parfaitement à faire passer divers petits mots doux et blagues douteuses.

Finalement, nous n’avons fait qu’un petit (très petit) tour seulement afin de nous entraîner à un peu de technique. Après avoir rejoint les bois de Rochefort, nous y avons fait une longue «pause» pour y pratiquer l’élément essentiel du franchissement de souche, racines et autres obstacles à terre: le lever de roue avant. Après de nombreuses tentatives chacun a réussi soit à lever franchement sa roue sur commande, soit à sentir le mouvement. Nous réitèrerons l’opération jusqu’à ce que ce mouvem
ent de base soit assimilé et pratiqué dans le fil des sorties. Nous sommes ensuite repartis pour nous séparer en deux groupes, l’un pour rentrer à une heure décente (cause de programme familial) et l’autre pour enfin rouler; même si le kilométrage final n’est pas fameux. Sur le retour, Laetitia nous a gratifié d’un presque soleil sur le GR, on espère que ses côtes s’en remettront vite…